Masahiro Tokujyo

Tokujyo (特上) = first class, supérieur en japonais. Car Masahiro ne fait pas que des couteaux "modernes" et high-tech, mais fabrique aussi des lames de manière traditionnelle. En France ce type de lame ne rencontre qu'un public averti mais au Japon c'est une norme depuis des années. L'acier Shirogami est avec l'Aogami le plus pur des aciers carbones, avec une très faible présence d'impuretés. Il y a trois grades d'aciers shirogami #1, #2 et #3, le #1 est le plus concentré en carbone, donc le plus dur après une forge réussie. Il est très difficile à forger et étant assez onéreux, seuls les spécialistes le travaillent. Le rendu est d'une dureté maximale en couteau de cuisine : 63~65 HRC. Comme la grande majorité des couteaux fabriqués dans de tels aciers, le noyau est revêtu d'un manteau carbone, sorte de damas 3 couches.Pour parfaire le côté authentique, le manche est en bois de honoki, tandis que la virole noire et la gravure de la lame en japonais apportent la dernière touche.Les Masahiro Tokujyo sont livrés avec un étui bois adapté à chaque lame individuellement lors de sa fabrication. Appelé saya, ce type de protection de lame est toujours réalisé sur mesure et coûte en général assez cher car c'est du sur-mesure.Uniquement pour droitiers